Programmes : « Je ne pense pas que la grammaire soit négociable »

1 juillet 2018

Souâd Ayada, présidente du Conseil supérieur des programme au quotidien Le Point… Extrait…

Vous préconisez également la dictée quotidienne. Votre projet y fait référence à treize reprises, tandis que, dans les programmes de 2015, il y avait une tendance à désacraliser la dictée et à ne pas faire la « chasse aux fautes  ».

Là encore, rétablissons la vérité : la dictée est préconisée dans les programmes actuels. Madame Najat Vallaud-Belkacem avait déjà recommandé, en 2015, la dictée quotidienne. Nous l’avons simplement mise en avant et valorisée.

Lire la suite sur le site du Point

Daniel Picouly : « Dictée, tu ne me fais pas peur ! »Comment les fautes d’orthographe sur les sites d’e-commerce impactent les achats