Parcours 10 – Points techniques

Merci de vous identifier pour faire les dictées de ce parcours

Les parcours sont accessibles pour les personnes possédant un compte Une Dictée Par Jour.
Un tel compte permet de garder un historique de ses dictées et de ses parcours et de visualiser ainsi sa progression.

Cliquez-ici pour vous connecter ou créer un compte

Ă©tape 1L'accord du verbe avec le sujet "on"

J’apprends

« on » est un pronom personnel indéfini de la 3e personne du singulier, toujours sujet du verbe.

Astuce

Il est possible de le remplacer par « il », « elle » ou « quelqu’un » pour l’identifier et ne pas le confondre avec « ont », 3e personne du pluriel du verbe avoir au prĂ©sent de l’indicatif.

Ex. : « On a toujours besoin d’un plus petit que soi. »

Ex. : « On parle toujours mal quand on n’a rien Ă  dire. »

Envie de lire

Enfant prodige

Ă©tape 2Les mots en [u]

J’apprends

Les noms fĂ©minins terminĂ©s par le son [u] s’Ă©crivent o.u.e

Ex. : la proue, la boue

Mais l’on Ă©crit la toux.

Les noms masculins terminĂ©s par le son [u] s’Ă©crivent gĂ©nĂ©ralement o.u.

Ex. : le cou

Mais l’on Ă©crit le courroux, le ragoĂ»t, le caoutchouc

Ces noms en [u] prennent un s au pluriel

sauf bijou, caillou, chou, genou, hibou et pou qui prennent un -x au pluriel.

Ex.: un clou, des clous mais un caillou, des cailloux

Ciel de guerre

Un magnifique sapin de Noël

Ă©tape 3Formes du verbe ĂȘtre ou du verbe avoir ?

J’apprends

Il ne faut pas confondre es, est et ai, aie, aies, ait et aient dont la prononciation en [ɛ]/[e] peut prĂȘter Ă  confusion.

 

  • es, est sont les formes de 2e et 3e personnes du singulier du verbe ĂȘtre du prĂ©sent de l’indicatif.

Ex. : « Dis-moi qui tu aimes, je te dirai qui tu es. »

Ex. : « Un homme ne doit jamais rougir d’avouer qu’il a tort ; car, en faisant cet aveu, il prouve qu’il est plus sage aujourd’hui qu’hier. »

 

  • ai est la 1Ăšre personne du singulier du verbe avoir au prĂ©sent de l’indicatif ou l’auxiliaire avoir du passĂ© composĂ©.

Ex. : « Maman, j’ai ratĂ© l’avion ! »

Ex. : « J’ai rĂȘvĂ© d’un monde de soleil dans la fraternitĂ© de mes frĂšres aux yeux bleus. »

 

  • aie, aies, ait et aient sont les formes du verbe avoir au prĂ©sent du subjonctif, temps simple, et peuvent ĂȘtre Ă©galement les formes de l’auxiliaire du subjonctif passĂ©, temps composĂ©.

que j’aie, que tu aies, qu’il/qu’elle/qu’on ait… qu’ils/qu’elles aient.

que j’aie voulu, que tu aies voulu, qu’il/qu’elle/qu’on ait voulu… qu’ils/qu’elles aient voulu.

 

AprĂšs certains verbes, aprĂšs une principale Ă  la forme nĂ©gative ou ayant un superlatif, le verbe ainsi rĂ©gi est au subjonctif, mode de l’irrĂ©el, du possible, de ce qui n’est pas rĂ©alisĂ©.

Ex. : « Ce n’est pas que j’aie vraiment peur de mourir, mais… »

Ex. : « Le seul sport que j’aie pratiquĂ© c’est la marche Ă  pied. »

Ex. : « Il faut que Paul ait ses affaires. »

Ex. : « Je m’Ă©tonne que tu aies dĂ©jĂ  relu ta dictĂ©e. »

Ex. : « Je ne veux pas qu’elles aient froid. »

Vieille ville sur le Rhin au XIXe siĂšcle

Brevet des collĂšges 2010