PARCOURS 13 – Points techniques

Merci de vous identifier pour faire les dictées de ce parcours

Les parcours sont accessibles pour les personnes possédant un compte Une Dictée Par Jour.
Un tel compte permet de garder un historique de ses dictées et de ses parcours et de visualiser ainsi sa progression.

Cliquez-ici pour vous connecter ou créer un compte

étape 1L'accent circonflexe

J’apprends

 

L’accent circonflexe noté ^ peut se placer sur toutes les voyelles à l’exception du y.

Ex. : bâton, fête, boîte, côté, sûr.

 

  • L’accent circonflexe se met sur certains mots qui ont perdu un s existant dans leur radical latin. C’est une trace étymologique.

Ex. : « vêtement » vient du nom latin vestimentum « habit », dér. de vestis qui a donné le mot « veste » où le s est conservé.

« hôpital » vient du nom hospitalis. Le nom « hospitalité » a d’ailleurs gardé ce s.

« goût » vient du latin gustus. L’adjectif « gustatif » a conservé ce s également.

 

  • La présence de l’accent circonflexe permet de distinguer certains mots de leurs homophones.

Ex. : une boîte/il boite – mûr (adjectif)/ un mur (nom) – hâler (brunir)/haler (tirer un bateau)

 

  • L’accent circonflexe est obligatoire aux deux premières personnes du pluriel du passé simple de l’indicatif et à la 3e personne du singulier de l’imparfait du subjonctif.

Ex. : Passé simple : nous eûmes, vous eûtes – Imparfait du subj. : qu’il eût

Passé simple : nous fûmes, vous fûtes – Imparfait du subj. : qu’il fût

Passé simple : nous chantâmes, vous chantâtes  – Imparfait du subj. : qu’il chantât

Passé simple : nous finîmes, vous finîtes – Imparfait du subj. : qu’il finît

Passé simple : nous bûmes, vous bûtes – Imparfait du subj. : qu’il bût

 

  • Les rectifications orthographiques de 1990 préconisent la suppression de l’accent circonflexe sur le i et sur le u sauf pour les formes verbales mentionnées ci-dessus.

Ex. : On peut écrire désormais la voute, il parait, une ile…

Drôle de maison

Une terrible méprise

Arrivée à New York en bateau

étape 2L'impératif présent

J’apprends

 

  • L’impératif présent sert à exprimer un ordre ou une défense mais aussi le conseil, le souhait, la supposition, la prière.

 

  • La conjugaison comble les personnes manquantes par le subjonctif. Il ne se conjugue qu’à trois personnes sans sujets exprimés : la 2e du sing., la 1re du pl., la 2e du pl..

Ex. : avoir – aie, ayons, ayez

être – sois, soyons, soyez

chanter – chante, chantons, chantez

finir  – finis, finissons, finissez

prendre – prends, prenons, prenez / mettre – mets, mettons, mettez / boire – bois, buvons, buvez – etc…

 

  • Le singulier de l’impératif présent est en -e ou en -s

– en e pour les verbes du 1er groupe ou pour certains verbes du 3e groupe comme cueillir, ouvrir, offrir, souffrir, couvrir, savoir (cueille, ouvre, offre, souffre, couvre, sache).

– en s pour les autres verbes des 2e et 3e groupes (finis, avertis, apprends, dis, cours…).

 

  • On place un trait d’union entre le verbe à l’impératif et le pronom personnel qui peut suivre (habilletoi/approchonsnous/attendsmoi)

Le beau

La mission de Moïse

Sésame, ouvre-toi !

étape 3L'adjectif employé comme adverbe

J’apprends

 

  • L’adverbe est un mot invariable qui modifie le sens d’un verbe, d’un adjectif qualificatif ou d’un autre adverbe.

Ex. : Les élèves travaillent ensemble.

 

  • Certains adjectifs qualificatifs sont parfois employés comme des adverbes. Ils sont alors invariables.

Ex. : Les cantatrices ont chanté faux ce soir.

Les garçons joyeux parlent fort.

Les comptables ont calculé juste.

L’appel de la nature