PARCOURS 20 – Points techniques

Merci de vous identifier pour faire les dictées de ce parcours

Les parcours sont accessibles pour les personnes possédant un compte Une Dictée Par Jour.
Un tel compte permet de garder un historique de ses dictées et de ses parcours et de visualiser ainsi sa progression.

Cliquez-ici pour vous connecter ou créer un compte

étape 1L'article indéfini pluriel réduit

J’apprends

 

 

« des » article indéfini pluriel se réduit en « de » lorsque, dans le groupe nominal, l’adjectif qualificatif est placé avant le nom, est antéposé au nom.

Ex. : « dans de vieilles armoires cirées »

  • Astuce
  1. Je change de place à l’adjectif et le pluriel se repère, « des » est réintroduit avec l’adjectif postposé.
  2. Je mets l’ensemble au singulier et j’obtiens  « un »,  un article indéfini.

« dans des armoires vieilles et cirées »

« dans une vieille armoire cirée »

  • Attention : je ne le confonds pas avec l’article défini contracté : de + les = des

Ex. : « le trésor des armoires »

Départ

Chaleur de Noël

étape 2Nombre du nom sans déterminant

J’apprends

 

 

Un nom sans déterminant qui complète un autre nom peut se mettre au singulier ou au pluriel suivant le sens.

  • Si ce nom évoque une matière, un objet il se met au singulier.

Ex. : un sac de farine, un flocon de neige

  • Si ce nom évoque plusieurs éléments, êtres ou objets, il se met au pluriel.

Ex. : un sac de bonbons (le mot sac induit plusieurs bonbons), une fête d’enfants (pour et avec des enfants), une nuit sans étoiles (s’il y en avait, il y en aurait plusieurs)

Une maison peu agréable

L’évasion

étape 3La forme interrogative

J’apprends

 

  • La phrase interrogative permet de poser une question. On la repère à l’écrit par la ponctuation, le point d’interrogation final. A l’oral, la voix monte à la fin.

Ex. : As-tu fini tes devoirs ?

 

  • Il y a manière et manière de poser une question en français : de manière totale (la réponse est alors oui ou non)  ou de manière partielle (les autres cas).

Ex. : Es-tu allée à ton cours de musique ? (Réponse oui ou non, interrogation totale)

Ex. : Que préfères-tu comme dessert ? (Réponse : des pommes ou des poires, interrogation partielle)

Ex. : Pourquoi es-tu arrivé en retard ? (Réponse : ma voiture est tombée en panne, interrogation partielle)

 

  • Les niveaux de langue ont leur importance : l’inversion du pronom-sujet est requise si l’on parle de manière soutenue ainsi que le trait d’union entre le verbe et le pronom.

Ex. : Veux-tu une part de gâteau ? (Niveau de langue soutenu)

Ex; : Est-ce que tu veux une part de gâteau ? (Niveau de langue courant)

Ex. : Tu veux une part de gâteau ? (Niveau de langue familier, la voix monte)

Maîtrise de soi

La mine inondée