Réforme de l'orthographe : et si Nîmes perdait son accent ?

29 décembre 2016

france-3-lr

Les rectifications orthographiques de 1990 préconisent de supprimer l’accent circonflexe sur deux voyelles, sur le i et sur le u quand ce n’est pas grammatical comme pour l’accent circonflexe du passé simple ou du subjonctif imparfait par exemple. Ainsi peut-on écrire « il parait » à côté de « il paraît », mais écrire seulement « nous bûmes »… Proposées et non pas imposées, ces rectifications rencontrent une vraie résistance que les réseaux sociaux ont relayées avec délectation. Le site de France 3 Languedoc-Roussillon met à jour l’un de ses articles sur le sujet. H.B.

« La réforme de l’orthographe présentée par la ministre de l’Éducation nationale fait débat. Faut-il supprimer tous les accents circonflexes et Nîmes est-elle prête à en faire le sacrifice ? Pas sûr… »

Lire la suite sur le site de France 3 Languedoc-Roussillon

 

Le numérique pour l’éducation : un moyen, pas une finVœux