En matière d’orthographe, l’usage doit-il l’emporter ?

L’Académie ne s’est pas opposée aux rectifications proposées par le Conseil supérieur de la langue française en 1990 mais elle ne les a pas pour autant intégrées dans l’édition de son dictionnaire de 1994. Elle a souhaité en effet les soumettre « à l’épreuve du temps » et de « l’usage »

Lire la suite sur le site de La Croix