Une faute d’orthographe empêche le cyberbraquage du siècle

Le Figaro

Début février 2016, des pirates informatiques organisent un casse d’un milliard de dollars contre la Banque centrale du Bangladesh. À cause d’une faute d’orthographe, ils n’obtiendront que 81 millions de dollars.

Lire la suite sur le site du Figaro